A Propos

Avatar de PapsOuPapsOu

Passionné de mécanique théorique, dessin industriel, CAO, automatisme, usinage et bricolage / bidouillage en tout genre, j’étais promis à une carrière de concepteur mécanicien.

Mais cela n’a pas été le cas. Après un BTS généraliste, j’ai découvert les joies du développement. Premiers pas réalisés avec PHP4, j’ai codé un CMS simpliste, en code spaghetti, apprentissage oblige, mais toujours en production actuellement : www.aucadrerouge.fr.

Fort de cet engouement pour le développement, je décide alors que ma carrière professionnelle se poursuivra dans ce domaine. Mais sans diplôme et sans avoir acquis les bases du métier, cela n’était pas gagné d’avance.

MCD, Merise, UML, use cases, tests unitaires… Qu’est-ce que c’est que ce charabia ???

Alors, hop, un petit tour à l’AFPA de Brest pour suivre pendant 11 mois une formation de CDI, et finalement décrocher plutôt facilement un titre professionnel de Niveau II (équivalent bac + 3/4). Et me voila développeur Symfony2 en télétravail, chez Breizh Buzz, une start-up Bretonne.

Objectif atteint ! Check !

wordpress-logo-simplified-rgbBlog

Ce blog me sert de « marque page », de pense bête pour garder sous la main des astuces (en dev ou sysadmin) et de les partager avec tout le monde.

C’est un wordpress qui tourne plutôt bien sur un tout petit serveur.

Je découvre WordPress en tant qu’utilisateur final. C’est une interface propre, compréhensible, facile à utiliser. Les thèmes sont personnalisables relativement facilement, à condition de connaître à minima le fonctionnement (l’éditeur de thème pourrai être grandement amélioré… ça fait bizarre quand on est habitué à PHPStorm pour retoucher quelques templates…)

Logo officiel OVHServeur

[Mise à jour du Jeudi 6 Novembre 2014] : Le blog est maintenant hébergé sur un VPS bien plus puissant. Très rapide, la navigation est maintenant digne d’un site de ce nom !

Le VPS est un VPS Classic 1 de chez OVH, l’entrée de gamme qui convient très bien pour mes besoins actuels (seul problème, seulement 10 Go d’espace disque, c’est pas grand chose mais cela ne change pas tellement du Raspberry Pi qui avait 16 Go…)

Raspberry Pi B rev02

Justement, ce serveur, le voici, un Raspberry Pi B rev. 02.
Élément Détails
Chipset Broadcom BCM2835 SoC
Architecture ARM11
CPU ARM1176JZFS cadencé à 700 MHz (overclockable)
RAM 512 MB SDRAM
Dimensions 85.6 x 53.98 x 17 mm
Stockage Carte SDHC 16 Go
Il est configuré en headless, pas d’écran ni de clavier ou autre IHM, simplement une configuration SSH, à minima sécurisé, cela va de soi, histoire de pouvoir le gérer de mon poste de travail.
Bref, des performances minimes, dignes d’un smartphone d’entrée de gamme (et encore …), mais il remplit très bien son rôle : héberger ce blog, et quelques applications (bien souvent des tests).

Logo ArchLinuxSystème d’exploitation

Au début sous Pidora, j’ai voulu tester une autre distribution, plus légère et à jour. Je me suis donc intéressé à ArchLinux.

L’installation s’est passée sans aucuns soucis. Appuyé sur un tuto très clair, j’ai réalisé l’installation en 20 minutes sans trop forcer. Par contre, le temps que j’ai passé à le configurer, je n’ai pas compté, mais ce fut très simple et pas si long que ça (probablement quelques heures, histoire de se familiariser avec mon nouvel ami Pacman et la structure des répertoires du serveur HTTP, légèrement différente de fedora).

Bref, à mon avis, le duo gagnant qui répond parfaitement à mes besoin : avoir son propre serveur d’application chez moi, sans qu’il consomme énormément d’électricité, et surtout, sans faire de bruits. Bon je ne m’amuserai pas à y déployer une application JEE avec JBoss, car 512 Mo de RAM, ça fait léger pour supporter une telle charge.